Lorsque vous investissez dans une stratégie SEO, vous devez comprendre que vous allez avoir des résultats sur le moyen et long terme. Effectivement, ça prend plusieurs mois pour avoir un site bien référencé sur les moteurs de recherche. L’ère qui consistait à mettre un maximum de mots clés, même si ça n’avait aucun sens, est révolue. Aujourd’hui, Google et ses concurrents privilégient les internautes en leurs proposant les meilleurs résultats lors de leurs recherches. Il est donc indispensable de savoir créer un article optimisé en SEO et de qualité. Voici une sélection de bonnes pratiques à respecter.

Voici selon moi, la base avant même d’écrire un article optimisé en SEO pour votre site. Si vous écrivez du contenu et que vous ne connaissez pas votre cible : plus un geste ! Votre contenu ne peut pas vraiment se positionner sur les moteurs de recherche, ou du moins être efficace, s’il n’est pas adressé à un public précis. En connaissant votre cible, vous allez trouver des mots-clés qui seront adaptés à votre public et à ses problématiques. De plus, vous allez tourner vos phrases différemment, si vous écrivez pour des enfants ou des professionnels. Pour vous aider à cerner votre audience, je vous conseille de créer un « persona ».

En marketing, un « persona » est un personnage-type imaginaire, qui représente un groupe ou un segment de votre cible. Il va vous permettre d’identifier des caractéristiques communes dans votre audience : sexe, âge, métier, centres d’intérêt, loisirs, habitudes, etc. Imaginons que vous avez un produit pour les créateurs de jeune Start-up. Vous allez devoir créer un persona pour comprendre ses compétences, son caractère ou encore sa façon de penser. Voici un exemple de persona : 

écrire un article optimisé en SEO - persona
Exemple de Persona – Création de Appvizer

N’hésitez pas à contacter vos prospects et vos clients afin de comprendre ce qu’il recherche comme informations afin d’améliorer votre « persona ».

Recherchez vos mots-clés

Maintenant que vous connaissez votre audience : trouvez les bon mots-clés. Le mot-clé va être le point de rencontre entre vous et votre cible. Pour être rapide et précis, les mots-clés sont les idées et les sujets qui vont définir votre contenu. Cela va aussi être les mots et les phrases que vont utiliser les internautes lors de leurs recherches.  Pour en trouver des pertinents, vous pouvez prendre un mot-clé, et développer son environnement sémantique en utilisant par exemple les champs lexicaux et les synonymes. N’oubliez surtout pas votre longue traine.

Créez du contenu unique

Comme j’ai pu déjà le dire plusieurs fois : l’objectif des moteurs est d’apporter les meilleurs résultats aux recherches des internautes. Ils vont donc privilégier les contenus les plus pertinents et uniques. Pourquoi créer obligatoirement du contenu unique ? La réponse est simple et efficace : Google n’aime pas le duplicate content et le sanctionne ! Et comme on est jamais trop prudent, nous allons le dire une seconde fois : 

GOOGLE N’AIME PAS LE DUPLICATE CONTENT ET LE SANCTIONNE !

Bon, ne voyons pas le mal partout. Écrire son propre contenu peut prendre plus ou moins de temps selon les personnes, mais il va vous permettre de vous différencier. On va tous avoir les mêmes informations ; appropriez-vous les contenus de vos sources et faites-en quelque chose d’originale, qui vous ressemble. Votre audience va vous suivre pour votre contenu, mais aussi pour votre style.

Structurez votre contenu

En prenant compte que 3 internautes sur 4 ne lisent pas un article entièrement, nous devons structurer notre contenu pour qu’ils aient l’information qu’ils souhaitent. Voici une structure que je vous conseille : 

  • Un titre d’article accrocheur 
  • Une image qui illustre votre sujet
  • Un premier paragraphe qui va introduire le sujet et avoir comme objectif d’accrocher le lecteur
  • Créer des blocs composés d’un titre et d’un paragraphe pour faciliter la lecture de l’internaute
  • Un dernier paragraphe qui conclue avec un CTA (Call To Action ou appel à l’action en français)

Bien évidemment, il existe d’autres structures d’articles qui ont fait leur preuve. Je vous invite à jeter un oeil sur celle de Bertrand Soulier.

Améliorez votre méta-description

Tout comme vos contenus, votre méta-description doit être unique. Vous ne devez pas en avoir deux identiques, sinon Google va interpréter ça comme étant … du DUPLICATE CONTENT ! Pour travailler votre méta-description, vous devez la faire correspondre au contenu de votre page. Faites un résumé, d’environ 240 caractères, en y insérant les mots-clés importants. L’objectif est de montrer aux internautes que la réponse à leur recherche est présente sur votre page. 

Mettez des liens

Mettre en place des liens internes vers d’autres pages de votre site, permet d’emmener votre lecteur vers d’autres articles. Étant donné qui est sur un site où la thématique l’intéresse, vous allez pouvoir lui donner d’autres informations qui seront présentes sur une autres pages ou un autres articles. Vous allez donc créer une sorte de toile d’araignée, ce qu’on appelle plus communément le maillage interne. Votre cible restera de ce fait, plus longtemps sur votre site. 

Cependant, ne négligez pas les liens externes. En créant des liens externes sur la même thématique que la vôtre, vous allez augmenter votre visibilité et votre référencement. Google met en avant les backlinks lorsqu’ils pointent vers des sites dit de qualité. Nous verrons ceci un peu plus en détails dans un futur article. 

Optimisez vos images

Voici la dernière partie pour avoir un article optimisé en terme de SEO. Aujourd’hui, avec Google Images et Pinterest (pour ne citer qu’eux), vous pouvez trouver énormément de choses. Il est donc important pour vous, d’être référencé aussi au niveau des images. Pour se faire, il y a quelques actions à réaliser :

  • Le poids de l’image : faites en sorte de proposer une image avec la meilleure qualité possible, mais surtout la moins volumineuse. Avec des images volumineuses, votre page va prendre plus de temps à se charger. Cela peut vous causer une augmentation du taux de rebond et des sanctions des moteurs de recherche au niveau du référencement.
  • Le nom de votre image : pensez à renommer vos images avec de les publier. Dans le code de votre site, une image est un lien. Il est préférable que vous ayez un mot-clé qui définisse votre image dans ce lien, plutôt que ce dernier soit seulement une suite de lettres et de chiffres.
  • La balise “alt” : assurez vous que toutes vos images possèdent une balise “alt” remplie. Elle vous permettra d’associer un mot-clé ou une expression à une image. Ce texte s’affiche lorsque le navigateur n’arrive pas à charger l’image, mais est aussi très utile pour les aveugles. Il existe des logiciels pour les personnes mal-voyantes qui lisent les différents contenus des sites. Ne pouvant pas voir les images, ils se réfèrent donc au texte présent dans la balise “alt”.

En respectant ces étapes, vous allez pouvoir produire un article optimisé en SEO. Cependant, n’oubliez pas que le référencement naturel évolue quotidiennement et qu’il est donc important de réaliser une veille afin de se tenir à jour. Vous pouvez aussi faire appel à un professionnel qui vous proposera ses prestations en SEO.